November 22, 2010

La grandiose cérémonie dans la basilique St – Pierre

Le 4 décembre s’est déroluée la séance de clôture de la Seconde Session du Concile œcuménique Vatican II.

Un peu avant 9 heures, le Saint-Père revêtait les ornements sacrés, avec le manteau papal, le « formale » et la mitre précieuse, dans la Salle des Paraments, où l’attendait le Sacré Collège de Messieurs les Cardinaus qui avaient revêtu, dans l’appartement Borgia, les ornements blancs de leur Ordre (chape lamée d’argent pour les Cardinaux de l’Ordre des Evêques, chasuble bordée d’or pour les Caridnaux de l’Ordre des prêtres, dalmatique pour les Cardinaux de l’Ordre des diacres) et la mitre de damas blanc.

Etaient présent Merrieurs les Cardinaux: Tisserant, Pizzardo, Aloisi Masella, Cicognani, Ferretto, Liénart, Tappouni, Copello, Gerlier, Agagianian, de Vasconcellos Motta, Spellman, de Barros Cámara, Frings, Ruffini, Caggiano, Ciraci, Feltin, Siri, Mc Intyre, Lercaro, Wyszynski, de Arriba y Castro, Quiroga y Palacios, Léger, Gracias, Urbani, Giobbe, Cento, Garibi y Rivera, Confalonieri, Castaldo, Richaud, König, Döpfner, Marella, Testa, Meyer, Traglia, Doi, Lefebvre, Alfrink, Santos, Rugambwa, Ritter, Quintero, Concha, da Costa Nunes, Antoniutti, Forni, Landázuri Ricketts, Silva Henriques, Suenens, Ottaviani, Di Jorio, Bracci, Roberti, Larraona, Morano, Heard, Bea, Browne, Albareda et les Patriarches Etienne I Sidarouss, Maximos IV Saigh, Paul Pierre Meouchi, Albert Gori, Paul II Cheikho, Ignace Pierre XVI Batanian.

Puis, tandis que les Primats, les Archevêques, les Evêques et les Abbés descendaient dans la Basilique vaticane, le Souverain Pontife, se rendit, accompagné de Messieurs les Cardinaux et les Patriarches dans la Chapelle Pauline pour adorer le Saint-Sacrement solennellement exposé.

Après quoi, le Saint-Père entonna l’Ave Maris Stella et, à la fin du premier verset, monté sur la Sedia Gestatoria, se dirigea vers la Basilique, au son du carillon des cloches de Saint-Pierre.

Ayant reçu, sous le portique, les hommages d’une délégation du Chapitre, le Souverain Pontife faisait alors son entrée dans la Salle conciliaire.

Il s’agenouilla sur le faldistoire pour une courte prière puis se rendit au trône. S. Em. Le cardinal Eugène Tisserant, Evêque suburbicaire d’Ostie et de Porto et Santa Rufina, Doyen du Sacré-Collège, célébra alors la sainte Messe.

A l’Evangile, le Souverain Pontife baisa le Missel, que lui présenta S. Em. le cardinal Liénart, premier de l’Ordre des prêtres. C’est aussi le cardinal Liénart qui, après l’Agnus Dei donna au Pape le baiser de Paix.

A la fin du divin Sacrifice, le Sacré Collège de Messieurs les cardinaux, les Patriarches et les représentants des Archevêques, des Evêques et des Abbés, ainsi que des Supérieurs d’Ordres religieux firent l’obédience au Saint-Père, tandis que s’élevait le chant du Credo.

Puis le Souverain Pontife baisa à nouveau l’Evangile, qui fut ensuite intronisé solennellement sur l’Autel de la Salle du concile par Mgr Pericle Felici, Secrétaire général du Concile œcuménique Vatican II.

Après que S. Em. le cardinal Ottaviani, premier de l’Orde des diacres, eut invité à la prière par l’Orate, le Saint-Père s’agenouilla au faldistoire ainsi que tous les Pères conciliaires à leurs agenouilloirs. Le Souverain Pontife récita alors l’ancienne oraison Adsumus, Domine Sancte Spiritus, au terme de laquelle le Cardinal premier de l’Ordre des diacres invita l’assemblée à se lever.

La Chapelle musicale pontificale chanta alors l’Exaudi nos, Domine, puis le Saint-Père chanta les Oremus. Mentes nostras et Da, quaesumus, et entonna le Veni, creator Spiritus, qu’Il fit suivre des versets et des Oremus: Deus, qui corda fidelium, Deus refugium nostrum et virtus et Actiones nostras.

Le Secrétaire général du Concile reçut alors du Souverain Pontife les décrets à promulguer en cette seconde Session et en donna lecture. Il s’agit de la Constitution De sacra liturgia et du Décret De instrumentis communicationis socialis.

Mgr Felici, après lecture de ces deux documents, demanda aux Cardinaux et aux autres Pères leur placet.

Après le scrutin approuvant ces décrets, le Souverain Pontife les promulgua solennellement et les Protonotaires apostoliques furent chargés de rédiger l’acte officiel de cette promulgation. Mgr Francesco Annibale Ferretti et S. Exc. Mgr Giuseppe Rossi, au nom de ses Collègues, répondit à la demande des Avocats consistoriaux, S. Exc. Mgr Salvatore Nucci et le professeur Giovanni Battista Ferrata, par le rituel conficiemus. Ce même Prélat apella comme témoins les Camériers secrets participants.

Puis le Saint-Père adressa aux Pères conciliaires l’allocution rapportée en première page.

Après que l’Auditeur de Rote, Mgr Giuseppe Palazzini, eut apporté devant le trône la Croix papale, le Souverain Pontife donna solennellement la Bénédiction apostolique.

Puis le livre du Saint Evangile fut enlevé de l’autel.

Après une brève prière, le Souverain Pontife, chaudement acclamé par les Pères conciliaires et la foule qui emplissait la Basilique, regagna le Palais apostolique.

---

Concile No 8 (2e session), [Discours du pape et chronique romaine], No 134 janvier 1964, p. 122-123.