February 25, 2013

Cinquantième anniversaire de la Proclamation du Dogme de l’Immaculée Conception (8 décembre 1904)


Je me rappellerai ce jour comme un des plus solennels de ma vie. Aujourd’hui, c’est ravi et le coeur débordant d’une joie très pure, que j’ai assisté au triomphe solennel de Marie dans la basilique vaticane et dans toutes les églises de la ville.
Cette émulation sincère et affectueuse montrait, une fois de plus, l’attachement de Rome à la Vierge bénie. Le grand temple rempli de fidèles, la splendeur de la grandiose cérémonie, en ce lieu, le plus vénéré de toute la terre, et là-bas, dans le haut de l’abside étincelant de la gloire d’une éclatante lumière, l’image de Marie Immaculée qui semblait sourire au pape, dans la majesté de la pompe pontificale, au groupe imposant de cardinaux et d’évêques venus en grand nombre de tous les points de la terre, des dignitaires ecclésiastiques et laïques ; et pendant que se déroulaient les saints mystères, les harmonies de Perosi se répandaient dans les nefs comme des voix venues du ciel et montaient chercher un nouvel écho dans l’immense coupole. Quel témoignage de foi, quel triomphe pour Marie !
Je ne crois pas que sur terre puisse concevoir une vénération plus grande et plus merveilleuse. Pour moi, mêle à la foule des jeunes séminaristes de tous pays, mais placé assez près de la Confession pour pouvoir bien suivre presque tout le déroulement de l’imposante cérémonie...
---