July 15, 2013

Les Manuscrits liturgiques latins de la Bibliothèque Vaticane (vol. III - Ordines romani, pontificaux, rituels, cérémoniaux)


Le Père Ehrle présentait déjà la classification des livres des cérémonies papales de la façon suivante : 1) Les Ordines romani (VIe-XIe s.) ; 2) Le Liber Politicus du chanoine Benoît, le Liber censuum, le Caeremoniale de Grégoire X (Ordines XI-XIII de Mabillon) ; 3) Les diverses rédactions du Liber caeremoniarum Curiae, cérémonial du cardinal Jacques Stefaneschi (Ordo XIV de Mabillon et ses interpolations, XIVe et débout du Xve s.) ; 4) Aux temps modernes, apparition des cérémoniaux d’Augustin Patrizi, de Jean Burchard et de Paris de Grassi (Innocent VIII à Léon X). Ce sont les manuscrits contentant ces livres, ainsi que ceux qui leur font immédiatement suite, qui font l’objet de ce IIIe volume des livres liturgiques de la Bibliothèque Vaticane.

On désignait sous le nom d’ordo une description des rites liturgiques, tels que la messe, le baptême, les ordinations, la dédicace, les offices de la Semaine sainte et ceux des grandes fêtes de l’année liturgique : elle était le guide indispensable du célébrant et de ses ministres. C’était là qu’étaient exposées dans le détail l’ordonnance des différentes cérémonies et la manière de les accomplir. Les ordines sont connus principalement par les éditions de Mabillon, de Duchesne et de M. Andreiu. Mais, tandis que le premier les donne dans une série unique de quinze ordines, s’échelonnant du VIIIe au XIVe siècle, le dernier, reconnaissant que le Xe siècle marquait une coupure dans l’histoire de la liturgie romaine, décida de recueillir d’abord les ordines rédigés avant le XIe siècle, laissant pour plus tard les cérémoniaux, ou les ordinaires, plus récents, qui se multiplièrent à partir du XIIe siècle. D’autres travaux, sur le Pontifical, puis la mort l’empêchèrent de mettre son projet à exécution et de donner aux Ordines romani du haut moyen âge la suite qui s’imposait.

Contrairement à l’évolution du bréviaire et à celle du missel, qui se fit par groupement des livrets primitifs, celle des ordines part de recueils uniques pour aboutir à la constitution de divers livres liturgiques. Ce n’est pas à dire qu’il y eut au début des recueils complets contenant la description de tous les rites, mais, à côté des directoires particuliers pour l’une ou l’autre cérémonie, il se constitua assez tôt des collections plus ou moins complètes d’ordines, dont Andrieu a donné un classement. Bientôt certains de ces recueils allèrent se mêler à d’autres matériaux pour former principalement des compilations didactiques, destinées à l’enseignement des clercs ; d’autres furent réunis à des extraits du sacramentaire, messes de différentes sortes, pour constituer un livre nouveaux, qui n’était autre qu’un pontifical rudimentaire. Ce dernier recueil continuait à faire partie des livres liturgiques, tandis que les autres furent dirigés sur les bibliothèques épiscopales ou monastiques. Au Xe siècle un de ces pontificaux archaïques sera destiné à avoir une diffusion très grande et une influence profonde sur l’évolution de la liturgie romaine : c’est le recueil composé vers 950, au monastère de Saint-Alban de Mayence et que Mgr Andrieu a proposé d’appeler le Pontifical Romano-Germanique du Xe siècle.

La matière du présent volume est divisée en autant de sections qu’il y a d’espèces de livres : I. Les Ordines Romani, II. Les Pontificaux, III. Les Rituels, IV. Les Cérémoniaux. Il s’agit, comme précédemment, d’un inventaire sommaire, dans lequel il ne faut pas chercher des descriptions détaillées comme celles des grand catalogues. La bibliographie renvoie principalement aux catalogues existants, aux inventaires et aux éditions, en particulier à celles de Mgr Andrieu pour les Ordines et les Pontificaux. Quant aux Rituels, je renvoie aux volumes précédents pour la description des manuscrits contenant les éléments de ce qui devait former plus tard ce nouveaux livre liturgique (Pierre Salmon, Les manuscrits liturgiques latins de la Bibliothèque Vaticane, vol. III – Ordines Romani, Pontificaux, Rituels, Cérémoniaux, Studi e Testi 260, Città del Vaticano 1970, Introduction)

Pierre Salmon