February 24, 2014

I.-H. Dalmais - Van Dijk, The ordinal of the papal court from Innocent III to Boniface VIII and related documents



Voici enfin rassemblés et soigneusement édités un ensemble de textes qui éclairent un moment décisif de l’histoire de la liturgie romaine. Les travaux antérieurs du P. Van Dijk sur Haymo de Faversham et la codification de la liturgie franciscaine entre 1243 et 1307 (Leyde 1963) avaient mis en pleine lumière à la fois le rôle primordial joué par les Franciscains dans la diffusion d’une liturgie qui sera à la base des codifications post-tridentines et la source à laquelle avait puisé cette liturgie franciscaine : les livres et ordinations liturgiques élaborés durant le 13e siècle, à partir d’Innocent III pour l’usage de la Curie et de la Chapelle papale. Mais ce grand travailleur n’avait pas eu le temps de mener à son entier achèvement l’édition projetée des recensions successives de l’Ordinal et des Calendriers à l’usage de la Cour papale. Le Dr J. Hazellden Walker, liturgiste anglais qui avait été son collaborateur depuis 1954, s’est employé après la mort du P. Van Dijk (8 mars 1971) à mener à son terme l’entreprise considérable et difficile de cette édition.

Pour les Calendriers, elle présente successivement : le calendrier de la Cour papale entre 1175 et 1202 d’après la tradition des sacramentaires représentée par un Sacramentaire papal (Madrid B. N. lat. 730) et le Bréviaire de saint François conservé à Assise ; le calendrier des Frères mineurs établi entre 1227 et 1230 et dérivant des livres d’Honorius III (1216-1227) ; enfin celui de la tradition « néo-urbaine » créée, probablement vers le milieu du 13e siècle par le cardinal Jean Gaétan Orsini, le futur Nicolas III (1277-1280), en combinant l’ancien rite urbain de Saint-Pierre au Vatican avec le nouveau rite de la Curie papale.

Pour l’ordinal d’Innocent III, compilé entre 1213 et 1216, on dispose d’une copie (Paris, B. N. lat. 4162 A) exécutée en 1365 pour le cardinal Egidio Albornoz, légat papal pour l’Italie ; mais diverses sources secondaires permettent d’en vérifier l’exactitude, le cas échéant de la compléter et d’en corriger les nombreuses erreurs et interpolations. Cette édition, qui occupe la plus grande partie du volume, est suivie de celles des rubriques générales du Missel avant 1228-1230 de l’Ordo Missae selon l’usage de la Cour romaine antérieurement à 1227 et de l’Ordinal de Grégoire X (c. 1274).

Les introductions, rédigées pour la plus grande part par le P. Van Dijk, les Indices des manuscrits, de l’incipit de toutes les pièces mentionnées, des références bibliques et patristiques, des Stations, des Fêtes, enfin un index des noms et des sujets, œuvres du Dr. J. Hazelden Walker, achèvent de faire de cet ouvrage monumental un instrument de travail de toute première importance, non seulement pour les liturgistes et les médiévistes, mais pour quiconque s’intéresse aux institutions et à la vie de l’Eglise romaine.

Irénée-Henri DALMAIS o. p.

La Maison-Dieu, 134, p. 127-128.